Robert Cordier : la vélocité de l’intuition

L’acteur VEUT ! FAIT ! SENT ! C’est viral.

Depuis plus de 30 ans, nos méthodes avérées font advenir, par le désir et la joie, l’acteur juste caché en tous,
souvent trop peureux pour oser se révéler. Puis on lui fournit les armes et outils cruciaux à l’insertion dans la profession,
afin de faire carrière et vivre du métier, le plus beau qui soit.

Notre travail fournit les fondations et techniques de base indispensables à votre réussite.
Notre synthèse, à partir de vos dons, courage et disposition, vous mènera à l’objectif :
ETRE un ACTEUR unique et évident, avec conscience et mission : toucher, et émouvoir vraiment.
Soyez là, première condition du drame, et nous forgerons ensemble les armes de cette réussite,
comme tant d’autres avant vous. Sur la durée nécessaire.
Si vous le voulez assez, implacablement.
ET TOUT MENE A L’ACTION QUI ACCOMPLIT L’OBJECTIF
et détermine la hauteur de ressenti de l’émotion.

S’il existe mille théories sur l’acteur, il n’y a pas d’acteur théorique. Impliqué, le nôtre est un menteur qui joue vrai. Selon sa disposition, dans le moment à moment de l’action, comme sur la corde raide, il raconte une histoire qui nous embarque. Son premier défi étant :

  1. D’écouter quelqu’un.
  2. De parler à quelqu’un.

Aux manettes axé sur l’autre acteur qu’il sait être tout, il suit son corps et ose se révéler.
Il va à l’objectif. Parlant, il est présent aux partenaires qu’il écoute, activement.
Agissant tactiquement selon l’autre, ses actions s’ingénient à le retourner comme un gant.
Absolu dans ses tripes, il est crédible. En lui, tout vit, bouge et parle hors du contrôle de la tête.
Viral dans l’actioning, il croit et agit en situation. Usine à transposer vivement la psychologie en comportement il capture le présent, gérant pour notre bonheur la réalité du faire, clé de l’inconscient créatif dont l’atout est l’imagination, reine du vrai.

Dans l’essence du moment émotionnel qu’il exprime physiquement, il donne à voir, à entendre et à sentir à tous. Impressionnant public, pellicule et partenaire il invente l’impossible auquel il donne visibilité.
Partant de soi pour partir de soi, notre acteur ose être son propre instrument. Violon et violoniste, son métier est d’être un enfant naïf et franc sous la fausseté. « Son travail, c’est jouer, » dit Guitry.
Le personnage est l’acteur comme si, qui sait que c’est l’autre qui décide des voies du jeu.
L’acteur, dans la joie et désir d’être autre, ose regarder, voir, écouter, se faire confiance. Vraiment ! Tout est là. L’Actioning n’est pas torture mais un jeu d’acteurs jouant les uns par rapport aux autres.
Comment c’est vraiment quand ci ou ça arrive ? C’est la seule question. Quand quelqu’un séduit quelqu’un, tue quelqu’un ?
ET TOUT MENE A L’ACTION QUI ACCOMPLIT L’OBJECTIF et détermine la hauteur de ressenti de l’émotion. 
Jouer est l’intelligence fonctionnant à la vélocité de l’intuition. L’actioning, c’est agir juste et vrai dans la perspective des circonstances imaginaires et avec le ‘si magique‘ pour séduire, émouvoir et amuser.
Théâtre !! et Cinéma !! notre beau métier, si implacable ! Celui que nous ferons, persistant !